Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 06:00

La Toussaint est déjà loin , et Maman Lapin a l'impression qu'hier encore elle regardait partir, le museau humide d'émotion et d'angoisse, sa grande petite Camille au collège pour la première fois.

Il s'en est passé des choses depuis ce jour là. 

Camille a essuyé des plâtres. La 6 ème ce n'est plus le CM2... Les rythmes de travail changent, les mentalités aussi.

Difficile de trouver dans la masse des petites filles qui ne soient pas des lolitas, plus préoccupées par la forme et la couleur du cartable ou du pantalon de leur voisine qu'à la formation de leur propre caractère. Difficile de trouver des petites filles qui soient encore des petites filles. Gentilles, naturelles et attentionnées. Qui aiment lire, rêver, courir et sauter à la corde. 

Parce que bon sang de bois, elles n'ont que 11 ans ! 

Et ça parle déjà de fringues, de chanteurs à la mode et de garçons ! Où est passée leur enfance ? Elle n'a pas pu disparaître ainsi en un été, reléguée au grenier comme un vieux jouet usagé ? 

Laisser partir sa fille aînée au collège, revenait à dire pour Maman Lapin qu'elle allait la regarder franchir la frontière d'une jungle obscure et grouillantes d'animaux inconnus et dangereux, sans pouvoir rien faire du tout. 
C'est en tous cas le sentiment que Maman Lapin éprouvait le jour J. 

Et puis en la voyant revenir enchantée, enthousiaste, malgré les écorchures au coeur faites inlassablement par la bande des pimbêches de sa classe, Maman Lapin avait repris des couleurs, soulagée. 

Jusqu'à ce qu'un jour, alors que Maman Lapin allaitait tranquilement ses derniers nés sur son lit à l'heure du goûter, Camille déboula dans la chambre, en trombe et s'écroula sur le lit en pleurs. 

Elle n'avait pas pris le temps d'ôter ni ses chaussures, ni son manteau. 

Après avoir essuyé les larmes et consolé les sanglots, Maman Lapin put écouter le récit de ses malheurs, et recommencer à pâlir de rage et de peur.

Entre midi et deux heures, Camille, qui est demi-pensionnaire, était tranquilement assise sur le rebord d'une table de ping pong en train de grignoter la pomme de son dessert en attendant que ses amies sortent du réfectoire. Quant une bande de 4 garçons de 13 ans s'approcha d'elle. Deux d'entre eux s'assirent de chaque côté d'elle, les deux autres devant, ne lui laissant aucun moyen de s'échapper. Ils commencèrent à l'accabler de questions en tous genres sur sa vie privée, son emploi du temps, ses activités. Camille, interloquée et intimidée, répondait. Et soudain le ton changea. Le plus grand des 4, "celui qui avait une voix grave", devint enjôleur. "Tu es belle tu sais, je t'aime". Les mains devinrent baladeuses. L'une d'entre elles se posa sur la cuisse de Camille, le bras d'un autre voulut l'enlacer autour des épaules. (Vous aussi vous frémissez d'horreur là maintenant tout de suite ? J'en ai encore des frissons en y repensant). La cerise sur le gateau, le grand accompagna ses propos d'un passage de sa langue sur ses dents, PETIT PERVERS QU'IL EST !!!

C'en était trop pour Camille, dégoutée et affolée, elle sauta sur ses jambes, les bouscula et partit en courant se réfugier à l'autre bout de la cour. Et bien sûr, impossible pour elle de se concentrer sur ses cours de l'après midi, elle était trop chamboulée. 

L'histoire se termine bien heureusement. 

Maman Lapin a tout de suite prévenu le collège. La responsable de la vie scolaire a pris cela très au sérieux et a organisé une confrontation entre Camille et les coupables pour avoir les deux versions des faits. Camille ne s'est pas laissé intimider, Maman Lapin est très fière d'elle ! Les garçons ont été punis, ils n'ont plus jamais recommencé. 

Ces mésaventures ont eu le mérite d'amener sur la table de nouveaux sujets de conversation entre Camille Lapin et ses parents. Sur les garçons, le pouvoir de séduction, la puberté, l'amour, la sexualité, le respect de soi et de l'autre. 

Tous ces sujets qui font si peur avant qu'on y soit confronté, et qui finalement, quand le moment est venu, s'abordent tout naturellement, sans non dits et sans faux semblants. 

On a d'ailleurs intérêt à les aborder un jour ou l'autre avec notre enfant, parce que ce qu'ils entendent dans la cour de l'école, ou même en cours de Sciences (cf. la théorie du genre !!!!), ce n'est pas vraiment reluisant. 

Son bébé Camille est déjà grand, et pourtant Maman Lapin a l'impression qu'hier encore elle la berçait au creux de ses bras pour l'endormir doucement.

DSC02441.jpg    

 

 

Partager cet article

Repost 0
la-famille-lapin.over-blog.com - dans Camille Lapin
commenter cet article

commentaires

gaelle 06/12/2011 05:29

pfffff mais c est la jungle des le collège...
en tout cas vous avez toute mon admiration , trouver les mots justes pour rassurer , pas étonnant que votre fille ait l air si assurée pour son jeune âge.
Et les parents des garçons, ils se sont manifestes ???
Vous etes une super maman lapin

Maman Lapin 06/12/2011 07:53



Non, pas de signe de vie des parents des garçons. Je ne sais même pas s'ils en ont été informés en fait. Merci pour le compliment. J'essaie de faire de mon mieux. Ne vous y trompez pas, il y a
parfois des loupés, Maman Lapin n'est pas toujours au top ! 



annabelle 24/11/2011 11:05

ils étaient super courageux ces 4 garçons contre une seule fille !
félicitations à Camille, c'est bien elle la plus courageuse
et toute mimi en plus de ça

Maman Lapin 27/11/2011 08:11


Oui c'est vrai qu'elle est jolie. Je lui fais lire vos commentaires parce qu'elle, elle ne le croit pas.


Soso 16/11/2011 14:05


Cette Camille Lapin est une petite fille dans l'âme et une grande fille dans sa tête : elle est extrèmement mûre et réfléchie. Elle a les bons réflexes quant à ses peurs. Bravo à elle! Camille
continue à jouer à la poupée comme tu le fais, profite à fond de ton enfance, tu as tout le temps pour devenir une dame. Nous on t'aime tel que tu es.


la-famille-lapin.over-blog.com 16/11/2011 17:27



Merci Soso



legio 14/11/2011 23:44


Vous avez eu une très bonne réaction.Ne pas minimiser l'incident par peur de passer pour une rétrograde,ou de subir des représailles.Si on laisse faire on va vers l'escalade.Cet incident aura aussi
permis d'ouvrir le dialogue et ça c'est primordial.Il faut "armer" les enfants pour affronter la vie sans crainte mais avec prudence.Vous avez raison de laisser vivre son enfance à Camille.Certains
parents "déguisent "leur fille en pin up adulte...je pense que ce sont eux qui ont oublié de devenir mature et le danger guette leur enfant sans même qu'ils en aient conscience.


la-famille-lapin.over-blog.com 15/11/2011 08:54



Les représailles j'y ai pensé, je les ai craintes. J'ai bien surveillé ma Camille les deux semaines qui ont suivi. On a vu des empoignades dans le bus pour moins que ça... Et puis tout s'est bien
passé. Elle est dans un établissement privé où le mot autorité a encore un peu de sens. 


"Sans crainte mais avec prudence". C'est toute la difficulté. Le juste milieu à trouver. Dur pour moi qui suis une grande angoissée dès qu'il s'agit du bien être ou de la sécurité de mes
enfants. 


Camille n'est pas non plus habillée comme une petite fille modèle, serre tête et jupe plissée. Inutile de tendre le baton pour se faire battre. Mais c'est vrai que je l'habille sans obéir
systématiquement aux dictat de la mode. Et souvent dans des fripperies ou des brocantes (nombreuse famille oblige)
Donc elle n'a pas de jean slim (de toute façon c'est une catastrophe pour l'hygiène intime il paraît), elle n'a pas les bottes dernier cri, elle n'a pas le gros logo imprimé sur son sweet. Et
elle ne s'en porte pas plus mal.


 Une fois en début d'année elle a mis une jupe culotte écossaise rouge. Elle en a bavé. Je lui ai suggéré de la garder pour aller à la messe et basta.  Pour tous les jours elle met des
fringues passe partout, et plus personne ne vient l'embêter. C'est déjà ça. 


 



co de contes 14/11/2011 21:33


où est passée l'enfance?à vouloir les faire grandir trop vite on va vers des dérives...
ici que des garçons..j'espère qu'ils n'ont jamais été de ceux qui bloquent une fille assise tranquille...
enfin je la trouve très jolie ta courageuse fille
bisous


la-famille-lapin.over-blog.com 15/11/2011 08:44



Merci Co ! Je lui dirai, ça lui fera très plaisir.



Dans la famille Lapin, il y a...

Ca01H

Phot1.png

...un papa, une maman

et 6 enfants !

Famille1.png

Camille, Jean-Baptiste, Pierre, Philippe,

Cécile et Alexandre.

  Vous êtes chez eux,

soyez les bienvenus !

lapins-17.gif

Papa lapin à la guitare

Ca02H

 


La tristitude de la famille Lapin # concours... 

Ca01H

Une Recherche ?

Lectures en cours

Terrier embelli par