Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 08:00

Ma vie est assez mouvementée en ce moment. Je ne te parle pas de la tempête dans mon esprit.

D'ailleurs ça t'a un peu décoiffé, pardon. 

Avec un peu de recul finalement, tout va plutôt bien, les enfants sont en bonne santé, je me porte bien moi aussi, le ciel ne nous est pas tombé sur la tête même si on en a eu l'impression le 19 février dernier, et même si, comme chacun, j'ai mes petits soucis, j'ai toujours ces instants de grâce offerts qui mettent un peu de poésie dans mon quotidien et me font dire que ça en vaut la peine. 

Tous ces efforts, ces oublis de soi, même ces égoïsmes et ces déceptions parfois, tout cela en vaut la peine. 

Quand je les entends rire ensemble à gorge déployée, quand je les vois s'entraider, se soutenir, s'attendre, s'expliquer, je me dis que tout cela en vaut la peine. 

Et je me dis que là bas, dans son désert aride, ces joies microscopiques que ne manqueront pas de lui offrir ses enfants sont sans doute ce qui la font tenir, et lui font se dire que ça vaut la peine de continuer. D'y croire. 

L'absence est douloureuse à tout un chacun, mais une séparation appelle toujours des retrouvailles et apaise cette souffrance.

Mais l'attente sans nouvelles et dans l'inquiétude extrême, c'est tout simplement inhumain.

L'incertitude quant au soutien apporté par les seules personnes qui aient le pouvoir de faire quelque chose, c'est révoltant.

Ce sentiment de colère et de haine envers les responsables de cet acte odieux, c'est déconcertant. Je n'aime pas ressentir cela, même envers eux.

Oui c'est vrai je ne pense qu'à ça, tout le temps, jour et nuit.

Je suis devenue franchement invivable.  

Et pourtant comme dit sagement Papa Lapin, il faut continuer à vivre.

Et je sais qu'il a raison.

Alors si tu le veux bien, même si au début je me forcerai un peu, je vais continuer de vivre.

Et de bloguer aussi tant qu'à faire.

 

#La mise à jour est terminée  

#Vous pouvez redémarrer votre blog.


Grain de Sable par luciolesenvole

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 22:55

Il est dimanche soir,  aux alentours de 21H.

Tous les petits lapins sont couchés, les dents ont été brossées, les chambres rangées et inspectées.

Papa et Maman Lapin tisanent en devisant au coin du feu et profitent de ces instants de calme et de silence après l'effervescence de la journée.

Quand une petite voix geignarde les interromp.

C'est discret, ça vient du fond d'un petit lit, mais on l'entend distinctement.

-"Maaamaaan... ?"

C'est Philippe, 4 ans depuis 2 jours.

Maman Lapin demande, à l'aveugle, du bas de l'escalier, ce qui ne va pas.

-"J'ai maaaaal..."

-"Où as-tu mal ?" (NB Maman Lapin est en bas de l'escalier, Philippe est toujours dans son lit)

-"Bin j'ai mal là... !"

 

Rien de grave au final, des petites joues rougies par le froid et desséchées par l'eau. Un coup de crème (aïe ça pique quand même) et au dodo ! 

Douce nuit les amis!

Repost 0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 07:37

 

Je peux à peine parler, je ne peux pas mieux écrire.

A l'instant où j'ai appris la nouvelle, mon coeur s'est fendu en deux.

La douleur est très vive, l'inquiétude immense.

Si tu as suivi l'actualité ces derniers jours, tu comprendras ces lignes. 

Je ne cite pas de noms, aucun mot qui se rapproche de près ou de loin à cet évènement si terrible qui touche une famille de nos plus proches amis.

C'est volontaire.

Je ne veux pas que cet article soit répertorié dans Google.

Les commentaires citant un nom ou quelque mot que ce soit en rapport avec les évènements de ces derniers jours sera supprimé.

Alors pourquoi ce message ? 

Pour prier. Et faire prier.

On n'a que ça. C'est déjà pas mal.

Merci de faire tourner cette neuvaine autour de vous. 

Ils en ont besoin.

Il vous suffit de:
Réciter, pendant neuf jours la prière ci-dessous. 
Y ajouter un « Notre Père », 
Un « Je vous salue Marie » 
Et un « Gloire au Père »
Ainsi que la courte intercession qui suit également
 
Peut-être certains d'entre vous ne sont ils pas croyants ou pratiquants. Faites le si vous vous en sentez capable ou priez à votre manière pour vous joindre à nous... (le Seigneur entend toutes les prières et c'est tellement peu de choses à côté de ce qui vient de se passer!)
 

Neuvaine à Sainte Rita

« avocate des causes désespérées »

Pour qu’elle intercède auprès du Seigneur pour la famille MF

 

Réciter, pendant neuf jours la prière suivante.

Sainte Rita, j'ai recours à vous, que tous proclament « la sainte des impossibles ».

Je suis angoissé, dans une impasse.

Je vous implore, car j'ai confiance en vous et j'espère être rapidement exaucé, car vous êtes proche de notre Père du ciel.

Rendez le calme à mon esprit.

Je ne vois pas de solution humaine, mais je me confie à vous que Dieu a choisie pour être « l'avocate des causes désespérées ».

Si mes péchés sont un obstacle à la réalisation de mes désirs, obtenez-moi de Dieu la miséricorde et le pardon.

Ne permettez pas que je reste plus longtemps dans l'angoisse daignez répondre à la confiance que je place en vous.

Sainte Rita, qui avez si intimement participé à la passion de Jésus, priez pour moi et venez à mon secours. AMEN.

 

Y ajouter un « Notre Père »,

Notre Père qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne

que ta volonté soit faite

sur la terre comme au ciel.

 

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses

comme nous pardonnons aussi

à ceux qui nous ont offensés,

et ne nous soumets pas à la tentation,

mais délivre-nous du mal.

Amen

Un « Je vous salue Marie »

Je vous salue Marie

pleine de Grâce

le Seigneur est avec vous

Vous êtes bénie entre toutes les femmes

Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu,

priez pour nous pauvres pécheurs

maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen !

Et un « Gloire au Père »

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

Amen.

 

 

Ainsi que l'intercession :

« Sainte Rita, avocate des causes désespérées, priez pour nous ».

 

AMEN

 

Repost 0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 22:11

Michel est un des pensionnaires de l'Arche d'Aigrefoin, où ma soeur Marie travaille.

Il est parti Vendredi soir, comme chaque mois, en RER pour rejoindre sa famille pour le week end au bout de la ligne.

En cours de trajet,  il y a eu un problème avec le train et les passagers ont été priés de descendre de voiture. 

Depuis on est sans nouvelles de lui. 

Sa famille, ses proches, sont très inquiets. 

Nous aussi. 

Merci de faire tourner cet avis de recherche. Et de prier pour lui.

 

EDIT DU 11 FEVRIER : Michel a été retrouvé !!! Deo Gratias.


377638_10200703261004347_827068652_n.jpg

Repost 0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 15:15

C'est encore Philippe Lapin qui nous fera rire aujourd'hui avec son bon mot de la semaine.

C'est une perle de chez perle, elle est toute fraîche, j'ai encore des soubresauts de fou rire en l'écrivant.

Contexte.

Il est 14H, Philippe se couche pour la sieste. Comme à son habitude il envisage le programme de l'après-dodo à haute voix. Et le menu du goûter : TRES important pour un endormissement serein.

Philippe : "Et pour le goûter on pourra manger des Crâne d'oeufs !'

Maman Lapin : "Des crânes d'oeuf ?..."

Philippe Lapin : "Bin oui ! Des crânes d'oeuf surprise !"

Repost 0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 17:33

Je tremble pour eux, chaque jour que Dieu fait.

Chaque jour que Dieu fait, je prie le Ciel de les protéger. 

C'est seulement le soir, une fois qu'ils sont couchés que je respire un peu mieux. Je les sais en sécurité. 

C'est l'heure de la sérénité maternelle, qui embrasse doucement sa progéniture en espérant que demain, demain ça ira bien aussi. 

J'ai toujours peur. 

Peur de la mauvaise rencontre, de la mauvaise décision. De la seconde d'innatention qui fera tout basculer. 

Je vois des ogres cachés derrière les arbres du sentier, des loups affamés roder la nuit dans les fourrés. 

Je les plains quand de l'école ils reviennent blessés. Par un regard ou une parole abrupte et mal placée. 

Sans les inciter à la vengeance, je leur apprends à se défendre, à ne pas se laisser faire. 

J'espère en silence qu'ils choisiront les bons amis, les attentionnés, les sages et les gentils.

J'instaure autant que possible à la maison un climat de paix et de sérénité. 

Pas de télévision, des jeux vidéos adaptés à leur âge, interdiction de jurer ou de dire des gros mots (sauf pour maman quand elle conduit la voiture)

NO VIOLENCE.

Jusqu'à hier j'étais pétrie de certitudes, j'aurais donné le bon Dieu sans confession à chacun de mes enfants.

Jusqu'à hier.

Et puis hier soir, je suis tombée de l'armoire.

De Maman Chèvre, je me suis métamorphosée en Maman Loup-Garou.

Je n'avais jamais pensé être un jour la mère du caïd que l'école entière (adultes compris) craint et redoute. 

J'ai été "convoquée" pour un compte-rendu des agissements déplacés de Pierre Lapin.

Certes, Pierre n'est pas un ange. Je le savais déjà. 

N'empêche j'étais à mille lieux de l'imaginer capable de réaliser ce qui suit.

Pendant le déjeuner, il a fait un doigt d'honneur à la "dame de cantine". Il a joint à son geste une parole très grossière que je suis dans l'incapacité de restituer par écrit. 

J'ai pleuré, beaucoup.

J'ai écouté Pierre, longtemps, m'expliquer pourquoi il a fait et dit cela, où il l'avait entendu.

J'ai accepté ses excuses et essuyé nos larmes.

Et j'ai réfléchi.

Camille et Jean-Baptiste ont eu 8 ans eux aussi. Ils sont passés par les mêmes difficultés, ont constaté au même âge les mêmes contradictions : ce vide intersidéral entre ce qu'ils voient et entendent à la maison et ce qu'ils vivent à l'école. Ils s'en sont bien sortis, sans se laisser influencer. Ils ont su choisir leurs amis, des enfants éduqués et bienveillants. 

Avec Pierre ça ne se passe pas aussi bien. 

Sa nature anxieuse le pousse à l'excès.

En tout.

D'aussi loin que je me souvienne, il a toujours été attiré par l'interdit, ce qui est sale, ce qui fait peur. 

Son premier retour de bibliothèque : un livre sur les araignées et les migales.

Son deuxième : le squelette.

Quand une dame maquille les enfants à un anniversaire, il veut être un vampire.

En petite section son meilleur ami c'était Radu "parce que quand je le tape ça lui fait pas mal" (Radu était un peu enveloppé)

Il prend des risques, s'aventure sans vraiment réfléchir. 

Qui avons-nous perdu lors d'une ballade en famille ? Pierre.

Qui est tombé la tête la première dans le bassin d'eau croupie de la Maison Bleue ? Pierre.

Qui a repeint sa chambre avec le contenu de sa couche, sans oublier ses cheveux et ses sourcils ? Pierre.

Pour autant c'est un enfant très sensible, et je peux dire avec certitude qu'il a une âme aussi délicate qu'elle est complexe. 

Il est impressionnable, et influençable.

Plus qu'aucun autre de nos enfants il a besoin d'un cadre rassurant et sain. 

J'envisage de le changer d'école. 

A deux pas de chez nous il existe une petite école hors contrat.

Ses effectifs réduits permettent un suivi quasi personnalisé de chaque élève. Le niveau et l'ambiance y sont excellents.

J'ai rendez-vous avec la directrice prochainement, pour en discuter. 

Je n'ai pas encore pris de décision. 

C'est un choix important qui mérite réflexion.

Il y a du pour, il y a aussi du contre. 

Et vous, que feriez-vous à ma place ?

 

 

 

 

 

 

Repost 0
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 23:34

"Moi quand je serai grand..."

C'est un début de phrase récurent dans une famille nombreuse. 

Les petits lapins l'emploient souvent, et la chute de la phrase varie au gré de leurs découvertes et de leurs aspirations. 

On a vu naître et disparaître (et réapparaître) des vocations de chirurgien, de pilote, de jedi, de patissière, et j'en passe.

La dernière trouvaille de JB.

"Moi quand je serai grand, je serai inventeur"

Maman Lapin : "Ah oui, et tu m'inventeras quoi ? La Machine à plier le linge ?"

JB Lapin : "Non... je plancherais bien sur le Dragibus marron"

T'as raison mon fils, c'est autrement plus important !

Dragibus

Repost 0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 20:36

Philippe Lapin parle.

A presque 4 ans (plus que quelques jours), vous me direz, c'est un peu normal.

Il écorche encore quelques sons, certaines syllabes sont inversées, mais il s'exprime plutôt bien, et plutôt sur tous les sujets. 

C'est même un bonheur de converser avec lui, surtout quand il nous lâche des perles qui nous font pleurer de rire. 

Et pourtant cela n'a pas toujours été le cas. 

Discuter avec Philippe a même été une épreuve pendant une longue période. 

Ca a commencé peu de temps après la naissance de Cécile et Alexandre, il avait alors 2 ans, il s'est mis, du jour au lendemain, à bégayer.

Mais vraiment. 

A ne pas réussir à se faire comprendre et à en pleurer de frustration. 

Au début, ça nous a fait rire. On s'en est (gentiment) moqués, on l'a imité. 

Grave erreur. Le bégaiement, c'est du sérieux. 

Sans se focaliser dessus non plus, pour ne pas le stigmatiser et éviter qu'il continue à bégayer juste pour qu'on s'occupe de lui. Oui, un enfant de 2 ans n'est pas QUE mignon, il est aussi intelligent, sinon c'est pas drôle... 

Papa Lapin et Maman Lapin se sont documentés sur la question, puisque tous leurs remèdes de grand-mère n'y faisaient rien. Philippe Lapin bégayait toujours. 

Ils ont lu beaucoup d'articles sur internet qui les ont bien éclairés sur la question. (Merci Mr Google)

Ils ont adopté la conduite à tenir dans ce cas de figure. 

On ne rit pas (même si c'est drôle), on brieffe les préados pour qu'ils ne rient pas (bêtement) non plus et ne l'imitent pas. 

On l'écoute, comme si de rien n'était. Quand on a compris où il veut en venir (la plupart du temps on comprend), on l'aide un peu (sans finir la phrase pour autant), en général ça débloque la syllabe, comme un gravillon qu'on ôterait d'un mécanisme et qui permettrait soudainement aux rouages de continer à tourner.

La meilleure façon de combattre le bégaiement, c'est de faire semblant de ne pas le combattre.

Que s'estil passé dans la tête de ce petit garçon ? Qu'essayait-il de nous dire ?

Ce trouble passager du langage était un signal d'alerte, auquel nous avons tenté de répondre du mieux que nous pouvions. En lui accordant du temps au moment où il en avait besoin, en essayant d'apaiser son tempérament naturellement anxieux et méticuleux, en aménageant autour de lui un cadre plus serein, moins stressé.  

Et, naturellement, au bout de quelques semaines, c'est passé tout seul.

Chez Philippe c'est passé. Avec de petits soubresauts de temps en temps, encore aujourd'hui, des voyelles un peu longues quand il est fatigué, mais rien de comparable à ce que l'on a connu. 

Il a échappé à ce handicap, parce qu'on l'a pris au sérieux, sans lui laisser le temps de s'installer.

Mais combien d'enfants s'y sont enlisés, traînant ce boulet jusqu'à l'âge adulte parfois, les coupant du monde et d'une vie sociale épanouie ?

 Bonus Culture G : On sait, depuis le sublime "Discours d'un Roi", que Georges VI était bègue. Mais ce qu'on connait moins, c'est le nombre impressionnant de personnalités touchées par ce trouble de la diction : Einstein, Louis Jouvet, Marylin Monroe, Bruce Willis ! Allez voir sur wikipedia, la liste est impressionnante !

 

Repost 0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 08:56

Chez les lapins on n'est pas des chochottes. 

Enfin pas tout le monde.

N'insiste pas, je ne dirai pas de noms même sous la torture.

Sache tout de même que Maman Lapin, Camille et Pierre sont particulièrement résistants à la douleur. 

Quand sur l'échelle de la douleur ressentie (qui va de 1 à 10) tu flambes à 11, eux ils plafonnent à 4. 

C'est comme ça, on n'est pas tous égaux face à la douleur et la maladie. Quand on a un rhume, nous on ne croit pas qu'on va mourir, on se mouche. (Que personne ne se sente visé surtout :-)

Vu comme ça tu te dis qu'on est rien que des petits veinards. 

Sauf que quand tu as 6 enfants et que 2 de tes gamins attendent la dernière limite pour t'indiquer qu'éventuellement ils jonglent de douleur depuis une semaine, ça peut engendrer quelques problèmes. 

On a déjà donné avec la péritonite de Pierre en novembre. 

On est revenus quelques semaines plus tard pour la fracture du doigt de Camille, fracture réduite sous gaz hilarant, expérience très spéciale que j'ai d'ailleurs demandé à Camille de relater sur le blog, j'attends toujours la copie ;-)

On a récidivé ce week end avec Camille.

Mais pas exactement au même endroit. 

Et encore, c'est même pas elle qui s'est dénoncée. 

JB me dit vendredi matin 7H30 : "Maman, Camille t'a dit q'elle a mal au doigt depuis lundi ? Tu devrais regarder, elle a l'index tout enflé".

Enflé c'était peu dire. 

Elle cultivait depuis une semaine, peut être plus, un joli petit panaris sur l'index droit (oui, elle est droitière)

Le truc monstrueux dans lequel tu sens ton coeur battre et qui te donne des frissons la nuit à t'empêcher de dormir. 

Et elle, elle partait au collège comme si de rien n'était ce vendredi matin, en se disant que ça allait sûrement passer... innocente enfant.

Ni une ni deux, après avoir déposé les petits à la garderie, je l'ai emmenée chez le médecin.

Qui n'a pas voulu y toucher et nous a envoyées direct aux urgences.

Qui n'ont pas voulu y toucher dans l'immédiat non plus et nous ont donné RDV le lendemain matin 7H30 pour pratiquer une anesthésie. 

YOUPI. 

Maman Lapin a déconné là dessus avec l'infirmière des admissions et le chirurgien qui l'ont reconnue ("on ne s'est pas déjà croisés il y a peu ?".....). Elle va prendre un forfait BOBO dans cet hosto. Avec apéro et dessert compris. "Pour moi ce sera un coca light s'il vous plait merci".

Non pas que Maman Lapin aime y aller à l'hosto hein, mais bon, par la force des choses elle y passe 2 jours une fois par mois. autant s'organiser en conséquence.

NDLR : Aujourd'hui Camille va mieux, elle n'a plus mal (elle est quand même sacrément courageuse, elle nous a bleuffés). Elle est sous antibios, elle a des pansements à changer tous les 2 jours, est dispensée de sport pendant 1 mois, un RDV de contrôle à honorer dans 15 jours.

NDLR 2: Une médaille du mérite revient à JB dans cette histoire, qui pourrait passer pour la-sale-balance-qui-a-cafeté-sa-soeur, mais qui lui a sans doute sauvé le doigt au passage. D'après le chirurgien, 2 jours de plus et l'os était touché. Septisémie, etc. C'était pas un pti bobo de rien du tout !!!

 

Repost 0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 06:00

C'est jeudi, c'est journée pourrie. Ca rime avec taxi.

16H15, Camille et JB descendent de la navette devant la maison. Pas le temps de se poser, limite je les attends dans la voiture le moteur déjà allumé, il faut partir chercher Pierre et Philou à l'école, dans 3/4 d'heure on doit être au KT, à 15 minutes de la maison, HHDP (Hors Heure de Pointe)

16H35, On a récup un philou grognon, un Pierre râleur, et on fonce le nez sur le volant pour ne pas arriver en retard. 

17H00 On pratique le jetage de lapin sur oratoire, mais avec grâce et élégance, s'il vous plait.

On refait le trajet inverse pour aller chercher Cécile et Alex à la crèche à côté de la maison à 17H30.

On rerefait le même trajet re inverse, pour récup' Camille et JB. On a le temps (10 min) de passer au magasin de jouets du coin pour acheter une bricole pour l'anniv de l'ami de Pierre. Je dis à Alexandre d'arrêter de pleurer. On chante "les petits poissons". Je demande presque gentiment à Alexandre d'arrêter de se tortiller sur son fauteuil en hurlant. Je chante "Ce matin un lapin a tué un chasseur". Je m'arrête en warning sur le bas-côté et j'échange sa place avec Philippe. Qui se met lui aussi à râler, il avait réservé une place côté fenêtre, pas couloir. Ouin. Je note : "PENSER A PRENDRE MES BAB" (Bouchon Anti Bruit) jeudi prochain. 

18H00 On récupère les aînés, à 15 secondes près, même pas besoin de descendre de la voiture pour poireauter dans le froid GLACIAL, touch and go. Si ça c'est pas du grand art, dites moi ce que c'est.

18H30. Arrivée à la maison. Nous sortons quasi asphyxiés de la voiture. Cécile, après une gastroentérite cataclysmique la semaine dernière, était constipée depuis 3 jours. Visiblement elle ne l'est plus. Joyeux Noël Félix.

Cécile au bain, les deux petits collés devant Barbapapa, sauf que non, devant Chantal Goya au bout de 10 min parce que Alexandre a peur du léopard-qui-s'est-échappé et qu'il hurle presque aussi fort que Philippe qui lui hurle de se taire. 

19H00 J'ouvre le frigo. Ce tupperware plein de nouilles collées trop cuites me fait de l'oeil c'est trop tentant. Un plat à gratin, une bonne lampée de crème de la sauce tomate, du gruyère, de l'origan et HOP LA ni vu ni connu je t'embrouille, je suis un véritable cordon bleu. 

19H30 Remplissage des estomacs. Si si, le terme est approprié. Depuis quelques semaines, Cécile fait des manières pour manger son plat principal. J'ai tout essayé. La douceur, la menace, le chantage, l'exclusion, la privation de dîner, l'enfournage de force. RIEN N Y FAIT. C'est une tête de mule. Alors j'ai rusé. 
Je lui présente sur la table son plat ET son dessert, en même temps, côte à côte.

EH BIN CA MARCHE.

Alors sur un plan gustatif et culinaire c'est absolument nul, vu qu'elle prend une bouchée de plat, une bouchée de dessert, etc.

Mais sur un plan purement nutritionnel j'approuve. A 200 %

19H45 Lavage de mains, de dents et plus si affinités. Rangeage de chambre. Vite fait bien fait.

Une petite chanson douce pour Cécile et Alexandre.  Un petit livre pour Philippe choisi par moi (pas le choix sinon on en a pour une plombe, il choisira exprès celui où y'a plein de trucs de marqué)

A 20H Souflitude. 

Pfffiiiioooouuuu.

Le jeudi c pas trop mon jour en fait cette année. Limite j'aime autant le mercredi...

Et toi, c'est quoi le pire moment de ta semaine ? 

Repost 0

Dans la famille Lapin, il y a...

Ca01H

Phot1.png

...un papa, une maman

et 6 enfants !

Famille1.png

Camille, Jean-Baptiste, Pierre, Philippe,

Cécile et Alexandre.

  Vous êtes chez eux,

soyez les bienvenus !

lapins-17.gif

Papa lapin à la guitare

Ca02H

 


La tristitude de la famille Lapin # concours... 

Ca01H

Une Recherche ?

Lectures en cours

Terrier embelli par