Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 22:55

Il est dimanche soir,  aux alentours de 21H.

Tous les petits lapins sont couchés, les dents ont été brossées, les chambres rangées et inspectées.

Papa et Maman Lapin tisanent en devisant au coin du feu et profitent de ces instants de calme et de silence après l'effervescence de la journée.

Quand une petite voix geignarde les interromp.

C'est discret, ça vient du fond d'un petit lit, mais on l'entend distinctement.

-"Maaamaaan... ?"

C'est Philippe, 4 ans depuis 2 jours.

Maman Lapin demande, à l'aveugle, du bas de l'escalier, ce qui ne va pas.

-"J'ai maaaaal..."

-"Où as-tu mal ?" (NB Maman Lapin est en bas de l'escalier, Philippe est toujours dans son lit)

-"Bin j'ai mal là... !"

 

Rien de grave au final, des petites joues rougies par le froid et desséchées par l'eau. Un coup de crème (aïe ça pique quand même) et au dodo ! 

Douce nuit les amis!

Repost 0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 15:15

C'est encore Philippe Lapin qui nous fera rire aujourd'hui avec son bon mot de la semaine.

C'est une perle de chez perle, elle est toute fraîche, j'ai encore des soubresauts de fou rire en l'écrivant.

Contexte.

Il est 14H, Philippe se couche pour la sieste. Comme à son habitude il envisage le programme de l'après-dodo à haute voix. Et le menu du goûter : TRES important pour un endormissement serein.

Philippe : "Et pour le goûter on pourra manger des Crâne d'oeufs !'

Maman Lapin : "Des crânes d'oeuf ?..."

Philippe Lapin : "Bin oui ! Des crânes d'oeuf surprise !"

Repost 0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 20:36

Philippe Lapin parle.

A presque 4 ans (plus que quelques jours), vous me direz, c'est un peu normal.

Il écorche encore quelques sons, certaines syllabes sont inversées, mais il s'exprime plutôt bien, et plutôt sur tous les sujets. 

C'est même un bonheur de converser avec lui, surtout quand il nous lâche des perles qui nous font pleurer de rire. 

Et pourtant cela n'a pas toujours été le cas. 

Discuter avec Philippe a même été une épreuve pendant une longue période. 

Ca a commencé peu de temps après la naissance de Cécile et Alexandre, il avait alors 2 ans, il s'est mis, du jour au lendemain, à bégayer.

Mais vraiment. 

A ne pas réussir à se faire comprendre et à en pleurer de frustration. 

Au début, ça nous a fait rire. On s'en est (gentiment) moqués, on l'a imité. 

Grave erreur. Le bégaiement, c'est du sérieux. 

Sans se focaliser dessus non plus, pour ne pas le stigmatiser et éviter qu'il continue à bégayer juste pour qu'on s'occupe de lui. Oui, un enfant de 2 ans n'est pas QUE mignon, il est aussi intelligent, sinon c'est pas drôle... 

Papa Lapin et Maman Lapin se sont documentés sur la question, puisque tous leurs remèdes de grand-mère n'y faisaient rien. Philippe Lapin bégayait toujours. 

Ils ont lu beaucoup d'articles sur internet qui les ont bien éclairés sur la question. (Merci Mr Google)

Ils ont adopté la conduite à tenir dans ce cas de figure. 

On ne rit pas (même si c'est drôle), on brieffe les préados pour qu'ils ne rient pas (bêtement) non plus et ne l'imitent pas. 

On l'écoute, comme si de rien n'était. Quand on a compris où il veut en venir (la plupart du temps on comprend), on l'aide un peu (sans finir la phrase pour autant), en général ça débloque la syllabe, comme un gravillon qu'on ôterait d'un mécanisme et qui permettrait soudainement aux rouages de continer à tourner.

La meilleure façon de combattre le bégaiement, c'est de faire semblant de ne pas le combattre.

Que s'estil passé dans la tête de ce petit garçon ? Qu'essayait-il de nous dire ?

Ce trouble passager du langage était un signal d'alerte, auquel nous avons tenté de répondre du mieux que nous pouvions. En lui accordant du temps au moment où il en avait besoin, en essayant d'apaiser son tempérament naturellement anxieux et méticuleux, en aménageant autour de lui un cadre plus serein, moins stressé.  

Et, naturellement, au bout de quelques semaines, c'est passé tout seul.

Chez Philippe c'est passé. Avec de petits soubresauts de temps en temps, encore aujourd'hui, des voyelles un peu longues quand il est fatigué, mais rien de comparable à ce que l'on a connu. 

Il a échappé à ce handicap, parce qu'on l'a pris au sérieux, sans lui laisser le temps de s'installer.

Mais combien d'enfants s'y sont enlisés, traînant ce boulet jusqu'à l'âge adulte parfois, les coupant du monde et d'une vie sociale épanouie ?

 Bonus Culture G : On sait, depuis le sublime "Discours d'un Roi", que Georges VI était bègue. Mais ce qu'on connait moins, c'est le nombre impressionnant de personnalités touchées par ce trouble de la diction : Einstein, Louis Jouvet, Marylin Monroe, Bruce Willis ! Allez voir sur wikipedia, la liste est impressionnante !

 

Repost 0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 11:21

Devinette.

Qu'a voulu dire Philippe quand hier matin au petit déjeuner il m'a déclaré solennellement.

"Moi je n'aime pas le Rougeamère, c'est vraiment dégoutant."

Je lui ai fait répéter plusieurs fois avant de comprendre. 

Le contexte est important...

A vos marques, prêts ? Devinez !

EDIT du dimanche : La réponse est : "la confiture d'oranges amères !"

Bonus du lundi : Philippe aime bcp jouer aux "toupies biabiades" (normalement on prononce "béblède", c'est une marque de jouets, ça fera sourire les initiés)

P1080964.JPG

Repost 0
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 21:06
Ouais on a eu un we plutôt chargé, excuse.

Donc.

Arrivée à la messe.

Maman lapin manoeuvre la poussette double dans l'allée pour se caser dans un coin stratégique d'où elle pourra filer à l'anglaise avec un éventuel perturbateur...

La petite troupe suit derrière, toute endimanchée.

Soudain, un bruit de chute. BAM......." Ouuuuuiiiiiinnnnnn ! Chui toooommmmbééé.... ! "

" Punaise ça s'annonce sportif" gromelle Maman Lapin en relevant Philippe.

"Dis-moi où tu t'es fait mal mon pôôôvre petit lapin..."

"OOOOuuuuuiiiiinnn ! Je me suis fait mal à l'égliiiiise !"
Repost 0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 11:14

 

Maman Lapin : Tu as une amoureuse à l'école Philippe ?

Philippe Lapin : Oui.

ML : Elle s'appelle comment ?

PL : Elle s'appelle Anna.

ML : Et tu lui fais des bisoux ?

PL (outré) : Noooon.

ML : Tu lui fais quoi ? 

PL : Je lui fais rien, je la regarde.

ML : Elle est belle ? 

PL (béat) : Ouiiii (soupir)

ML : Elle a les cheveux de quelle couleur ?

PL : Bin,... noirs. Comme moi.

 

Pour que tu comprennes l'hilarité qu'a provoqué cette réponse chez Maman Lapin, voici une photo de Philippe LAPIN. 

P1080904.JPG

 

Repost 0
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 22:51

Philippe Lapin a 3 ans et demi.

Et à 3 ans et demi on a encore un peu de mal avec la prononciation.

Maman Lapin l'a déjà posté sur Facebook, elle le remet ici juste parce que ça la fait toujours autant mourir de rire.

Il n'arrive pas à prononcer le son L. Il prononce le son YE à la place.

Ca donne des phrases cocasses comme celle là :

"Maman, j'ai le nez qui couille"

 

Et donc, dernièrement, la nouvelle blague tourne autour de la quéquette de Philippe.

Entendons-nous bien, on parle de sa CASQUETTE.

Casquette soft bicolore

Sauf que lui il dit quéquette, et on ne se lasse pas de le lui faire répéter.

Et d'en rajouter.

 

"Eh Philippe, t'as mis ta quéquette à l'envers".

"Bin Philippe elle est où ta quéquette, tu l'as perdue ?"

"Remets bien ta quéquette Philippe, elle est toute tordue".

 

Vous jouez avec nous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 06:00

Philippe Lapin est en pleine exploration (et découverte) de son anatomie. 

Et tant qu'à émettre des hypothèses et en tirer des conclusions, autant faire aussi des comparaisons !

- Maman ? 

- Oui mon chéri... ?

- Moi j'ai un ssissi.

-Oui, c'est vrai, c'est parce que tu es un garçon.

- Et Alexandre il a un ssissi.

- Oui, normal, c'est un garçon.

- Et Papa il a un ssissi.

- Oui oui, les papas c'est des garçons.

- Et Jean-Baptiste il a un ssissi.

- Oui, tu as raison, c'est aussi un garçon.

- Et Pierre il a un ssissi.

- Aussi oui, comme TOUS les garçons.

- Et toi t'as un ssissi.... ?

- Ah non, moi je n'ai pas de zizi, moi je suis une fille.

-................. OOOoooo.... pauvre maman !

 

Brave petit.

 

Suggestion musicale du week end.
Kiffez la vie, elle vaut le coup.
(Maman Lapin commence à parler comme ses djeun's... ça ne va plus du tout)

Repost 0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 15:10

... On est tellement mieux sur du parquet bien dur.

 

 P1060918.jpg

Repost 0
la-famille-lapin.over-blog.com - dans Philippe Lapin
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 18:54

Non pas celle qui plane au-dessus de nos têtes depuis plusieurs mois, non, une crise bien plus grave, qui vous pourrit la vie au quotidien, jour et nuit, ne vous laisse pas de répit avant de vous avoir rincé, vidé de votre substance même. 

Maman Lapin parle de la crise des Trois ans.

Celle de Philippe Lapin.

P1060893.JPG

Doublement serrée sans doute, puisque doublée d'un doublon de bébés. Maman Lapin parle de la crise de "jalousie", passage obligé d'après les pédopsys, pour tout frère ou soeur aîné quand débarque l'intrus à la maison. Et dans son cas il y en a deux.

Alors pas de raison. Dobeule crise.

Ca commence dès le matin. 5H.

Un petit lapin reniflant et pleurnichant pointe son nez sur le palier. Une maman Lapin hirsute et titubante se lève et le remet dans son lit. Pleurs, grincements de dents, "tais-toi tu vas réveiller tout le monde". Le manège se répète toutes les 15 minutes jusqu'à 7H. Puis il est l'heure de se lever. Alors on se lève.

Petit Déjeuner. Comme à tous les repas d'ailleurs, Philippe Lapin rechigne à tout ce qu'on lui propose. Justement parce qu'on le lui a proposé. Humeur de crin, soupe à la grimace.

Action ? REACTION.

Maman Lapin l'ignore totalement. Et ça marche.

Avant, elle s'accroupissait gentiment et lui proposait... une compote?... NAN ! une banane ? NAN ! un yaourt ?.... NAAAAN PAF ! 
Ca ? C'était une baffe. Donnée par Philippe à sa maman. Si.

Désormais, quand il arrive dans la cuisine, chacun a pour consigne de NE PAS PARLER A PHILIPPE. Maman Lapin pose son biberon en silence devant lui. Il retire son pouce de sa bouche pour y fourrer sa tétine et tout se passe bien. 

Plus question de lui demander s'il veut de la confiture ou du miel sous peine de déclencher un cyclone de gémissements. Il a les tartines qu'il a, point barre. Il n'en veut pas ? Il ne mange pas. Tant pis. Il crie ? Il sort.

Heureusement, il raffole de l'école. Il y va avec plaisir. Maman Lapin l'y emmène avec joie !

Et depuis peu elle le laisse même l'après midi, puisque le sketche du "je veux pas dormir" se reproduisait aussi pendant la sieste. Et je descends l'escalier quinze fois avec mon air de chien battu, et je veux pas fermer la porte, et je veux dormir la lumière allumée, et je vais voir dans la chambre des jumeaux s'ils sont réveillés (oui là maintenant ils sont réveillés...)

La patience de Maman Lapin est donc mise à rude épreuve ces derniers temps. Et même si elle ne se laisse pas dépasser, certains jours sont plus faciles à gérer que d'autres. 

Elle sait bien que son petit lapin jadis si tendre et si doux ne peut pas avoir radicalement et profondément changé de caractère en quelques semaines et que c'est un processus normal de réadaptation à son nouvel environnement. 

 

On le sait que se faire arracher une dent ça fait mal.

Ca n'empêche pas qu'on ait mal quand on nous l'arrache.

 

 

Repost 0
la-famille-lapin.over-blog.com - dans Philippe Lapin
commenter cet article

Dans la famille Lapin, il y a...

Ca01H

Phot1.png

...un papa, une maman

et 6 enfants !

Famille1.png

Camille, Jean-Baptiste, Pierre, Philippe,

Cécile et Alexandre.

  Vous êtes chez eux,

soyez les bienvenus !

lapins-17.gif

Papa lapin à la guitare

Ca02H

 


La tristitude de la famille Lapin # concours... 

Ca01H

Une Recherche ?

Lectures en cours

Terrier embelli par